Ateliers de réflexion I 1000 Écologies

Tatsuyoshi Saijo: Future Design



11 septembre 2019, 18:30, Le Commun

Tatsuyoshi Saijo et Yoann Moreau – comment intégrer le point de vue du futur dans les décisions politiques?

Yoann Moreau: Le futur dans la chair
Quand nous essayons de penser et d’agir en prenant en considération les contraintes et besoins des générations futures, nous sommes confrontés à de sérieuses difficultés théoriques et pratiques. D’abord une asymétrie radicale entre le pouvoir de décision des générations présentes et des générations absentes. Ensuite l’immense difficulté à prendre la mesure, et à faire face à, des phénomènes hors de proportion avec l’expérience individuelle parce qu’ils engagent et reposent sur des processus d’amplitude planétaire. Enfin, l’émergence d’un sentiment d’urgence entre en conflit avec la nécessité de prendre en compte le long terme. Or l’ère anthropocène pose à nouveaux frais la problématique de cette triple déprise relationnelle, spatiale et temporelle. Cette déprise opère sur trois plans :
— phénoménologique: comment ne pas croire uniquement ce que l’on voit et côtoie?
— psychologique: comment agir et réfléchir sans céder à des angoisses inédites ni se crisper sur des habitudes rassurantes ?
— politique: comment faire en sorte que les absent(e)s et les minorités n’aient pas systématiquement tort ?
Ce qui a été pensé mis en place par le professeur Saijo et ses collègues sous le label Future Design, propose des options théoriques originales et répond de manière opératoire à ces trois plans de rupture.


--------------------------
Tatsuyoshi Saijo: Future Design
Un nouveau mouvement apparu chez les chercheurs japonais et qui se nomme Future Design, pose les questions suivantes : quels types de systèmes sociaux sont nécessaires si nous voulons laisser aux générations futures des environnements et des sociétés durables ? Une de ses méthodes consiste à utiliser une génération future imaginaire. La réponse proposée consiste à modifier la prise de décision démocratique en désignant une partie des élus-es ou des membres de commissions comme représentant-es des générations futures, par exemple de 2070. Cette idée simple a permis d’initier une méthode qui modifie durablement les mécanismes de décisions eu égard aux générations non encore nées et à notre avenir. Le professeur Tatsuyoshi Saijo passera en revue la littérature et l’historique de cette méthode, les résultats d’expériences de laboratoire et ce que son collectif de chercheurs et d’autres collègues ont pu mettre en place sur le terrain, en coopération avec plusieurs gouvernements locaux au Japon.

Project:

Program:

Serie(s):

Contributor(s):