Ateliers de réflexion I 1000 Écologies

Jean-Christophe Goddard et Lina Alvarez: Écologies et ontologies politiques de résistance post-extractiviste



29 septembre 2019, 18:30, Le Commun

Il s’agira de présenter les luttes amérindiennes et afro-américaines dans le contexte latino-américain en mettant en relief la spécificité des ontologies qui sous-tendent ces luttes par un usage critique des modes de penser et d’exister traditionnels pré-colombiens. De montrer que si ces luttes passent par la défense des droits et des ressources naturelles, elles vont bien au-delà de la résistance juridique à la spoliation du capital environnemental et de l’atténuation de ses effets par la promotion d’un développement durable. L’atelier mettra en discussion les travaux de l’anthropologue colombien Arturo Escobar : Penser/sentir avec la terre (Seuil) et Autonomie et design. La réalisation de la communalité (à paraître aux Éditions EuroPhilosophie).

L’atelier se déroulera en lien avec l’Université de la communauté indienne Misak (Colombie). L’accent portera, dans le contexte d’une invasion à grande échelle des territoires indigènes américains à des fins d’extraction minière, énergétique et agro-alimentaire, sur la manière dont les luttes de résistance en cours renvoient dos à dos l’extractivisme néo-libéral agressif (en Colombie, au Mexique, et au Brésil) et le néo-extractivisme progressiste (au Brésil des années 2000, en Bolivie et en Equateur) – sur la façon dont la dimension épistémique et ontologique de ces luttes, qui se définissent elles-mêmes comme post-extractivistes, renouvelle en profondeur le sens des luttes anti-capitalistes du 21e siècle en portant atteinte au principe de l’accumulation primitive d’abord en guerre contre les pratiques ontologiques des communautés prémodernes, européennes, africaines ou américaines.

Project:

Program:

Serie(s):

Contributor(s):